Rive Gauche Musique

rgm_logo_11Réputée pour son acoustique hors pair, la Salle Adyar a été le lieu d’enregistrements privilégiés d’un grand nombre d’artistes comme Marcelle Meyer ou encore Yves Nat. Rive Gauche Musique perpétue cette tradition musicale en favorisant la rencontre aussi bien avec des musiciens de renommée internationale (Martha Argerich, Boris Berezovsky, Truls, Mork…) que des artistes exceptionnels par leur histoire, leur personnalité, leur musicalité et qui font de chaque concert un moment musical privilégié. Rive Gauche Musique (RGM) prend ses quartiers dans le septième arrondissement de Paris pour sa nouvelle saison 2014-2015. Nous vous entraînerons au fil d’un voyage musical, tendance rareté et découverte, avec à la clef quelques chefs-d’œuvre incontournables.

C’est la sixième année consécutive que la Salle Adyar, véritable joyau d’Art Nouveau, accueille l’association RGM pour sa série de concerts exclusivement dédiés à la musique de chambre. Convivialités, rencontres, surprises… une autre façon d’aller aux concerts !

Comme de coutume, le violoniste Philippe Graffin et ses amis ouvriront le bal de la saison 2014-2015 avec un concert patchwork aux frontières du tango, de la musique classique et de la chanson française, sublimé par la venue de Marcelo Nisinman au bandonéon.

Notons également la présence de Michaël Guttman et de Natalia Morozova pour un récital intimiste et mystique autour de Bach, Brahms, Franck, Pärt et Bloch.

Brahms sera à l’honneur avec une soirée entièrement dédiée à ses œuvres pour violon et piano. Rodolfo Bonucci et Alessandro De Luca viendront rendre hommage au grand maître du romantisme.

C’est ensuite du côté de nos contemporains que nous nous tournerons. Deux compositeurs aux styles très différents, l’un français aux mélodies romantiques, l’autre argentin dont l’œuvre expressionniste est une fusion de rythme, de couleurs et de contrepoints. Carte blanche à Friedrich Lühl-Dolgorukiy ainsi qu’à Jorge Bosso.

Coup de cœur de la saison avec Féderico Maria Sardelli et son Modo Antico, venus d’Italie pour faire revivre une œuvre inédite : les 12 concertos de Paris d’Antonio Vivaldi.

Autre évènement attendu : les 44 duos pour deux violons de Bartok, incarnés par le violoniste légendaire Ivry Gitlis et moi-même, à la façon d’un dialogue continu, jamais figé et toujours en suspens…

Pour terminer en beauté, le grand bœuf annuel de fin de saison, avec la Camerata de Paris et tous les amis de Rive Gauche Musique, dans un programme surprise pleins de rebondissements.

Nous espérons vous retrouver nombreux pour partager avec nous ces moments de rencontre, de liberté, d’échange et d’amitié, placés sous le signe de la musique.

Anton Martynov
Directeur Artistique

Ci-dessous le programme de cette année et vous pouvez accéder au site internet de Rive Gauche Musique en cliquant ici.

Rive Gauche Musique - Programme 2014

Rive Gauche Musique - Programme 2014

Rive Gauche Musique - Programme 2014

Le Cercle MBC

Le Cercle MBC

Le Cercle MBC, a été créé en 1968, sous le nom Maxim’s Business Club, par André-Pierre Tarbès, Paul Dupuy, Patrick Guerrand-Hermès et Jean Poniatowski dans le but de réunir, en particulier autour du restaurant Maxim’s et de nombreuses activités, de multiples personnalités du monde culturel, économique et sportif et autres, françaises et étrangères. En octobre 2003, le MBC a quitté Maxim’s en vertu d’accords avec le Groupe Lucien Barrière pour se retrouver au Fouquet’s, lieu désormais privilégié pour permettre aux Membres de se rencontrer, de se restaurer et d’assister aux déjeuners-débats, causeries et autres manifestations. Ce faisant, le Maxim’s Business Club a abandonné cette appellation pour s’appeler le Cercle MBC. Il compte aujourd’hui 850 Membres dont 150 constituent le MBC Suisse.

Les Membres du Cercle MBC bénéficient au Fouquet’s de conditions privilégiées au niveau de la réservation, de l’accueil, des prix et disposent en permanence au 1er étage d’un salon en privé où ils peuvent se retrouver pour déjeuner ou dîner, boire un verre, jouer au cartes, au backgammon, regarder la télévision, lire les journaux. Les Membres du Cercle MBC se rencontrent à l’occasion d’innombrables évènements organisés à leur intention, leur permettant, dans un esprit de convivialité et d’amitié, de s’intéresser à la vie politique, économique, culturelle et sportive. Une tradition d’organisation de voyages très personnalisés, souvent à thème (peinture, histoire…) est pour les Membres l’occasion de visiter, entre amis, de nombreux pays (Inde, Chine, Jordanie, Tunisie, Liban, Russie, …) et de rencontrer des personnalités locales du monde politique, des Ambassades, de la vie économiques.

Initialement constitué d’une population masculine, le Cercle MBC a ouvert ses portes, depuis quelques années, aux candidates féminines et a également proposé des facilités d’accès pour les jeunes, à condition, dans l’un et l’autre cas, qu’ils occupent des postes de responsabilité dans la vie professionnelle.

Intégré dans la « vie parisienne », le Cercle MBC fait partie du monde associatif, économique et culturel français et de la société suisse.

Vous rencontrerez au Cercle MBC, aussi bien Ernest-Antoine Seillière que les frères Dassault, Paul-Loup Sulitzer, Pierre-Christian Taittinger, Paul Lombard, Nino Cerruti, David de Rothschild, …

Site Internet du Cercle MBC

Le Club Audiovisuel de Paris

Un lieu d’échange : Le Club Audiovisuel de Paris, créé en 1995, est une association ayant pour objectif de fédérer l’ensemble des acteurs du secteur audiovisuel : diffuseurs, producteurs, scénaristes, auteurs, réalisateurs, autour de mêmes valeurs et de mêmes recherches : enrichissement culturel, recherche constante de l’amélioration de la qualité, promotion des programmes français et défense du paysage audiovisuel français.

Un lieu de débat : Le Club organise de nombreux débats autour de personnalités du monde de l’audiovisuel qui s’expriment sur des sujets d’actualité. Ces débats favorisent la communication entre les différents acteurs, apportent des éclairages, alimentent la réflexion, éliminent les incompréhensions et nuancent les conclusions.

Un événement : La cérémonie annuelle de remise des « Lauriers de la radio et de la télévision ».

Réuni en Assemblée Générale le 24 juin 2009, le Club Audiovisuel de Paris a réélu Patrick Bézier  au poste de Président du Club.

Site Internet du Club Audiovisuel de Paris

Les Lauriers de l’Audiovisuel

Les Lauriers de l’audiovisuel ont pour ambition, depuis leur origine, de rassembler l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel et de distinguer les programmes qui contribuent, par leur qualité, à l’enrichissement culturel de tous.

Les programmes sélectionnés couvrent l’ensemble de la production audiovisuelle (informations, magazine, documentaire, fiction, programme culturel, jeunesse, divertissement), sans oublier le meilleur de la radio.

Le jury réunit des professionnels reconnus de l’audiovisuel et se compose des membres du conseil d’administration du Club Audiovisuel de Paris, auxquels se joignent les lauréats de l’année précédente et des personnalités qui contribuent au rayonnement de la production audiovisuelle française.

Site Internet des Lauriers de l’Audiovisuel

Gala de l’Union

Le Gala de l’Union des Artistes c’est une fête. Une fête pour les yeux, une fête pour les sens et pour le coeur. C’est un beau moment où solidarité, entraide et beauté se conjuguent autour d’un spectacle, un spectacle où artistes célèbres et moins connus donnent le meilleur d’eux mêmes en prenant de grands risques : pensez, on leur demande de se lancer sur la piste du cirque et d’exercer leur talent dans une discipline qui n’est pas la leur…!

Le Gala a été créé pour aider les artistes du spectacle en difficulté en un temps où ils ne bénéficiaient d’aucune couverture sociale et depuis, les artistes plus chanceux ou mieux lotis ont toujours répondu présent, ne ménageant ni leur talent, ni leurs forces ni leur courage pour participer à cette manifestation d’entraide professionnelle toujours nécessaire. Et aujourd’ hui plus encore où la situation des artistes – et pas seulement la leur – se détériore gravement.

Cette solidarité généreuse, qu’on dirait du coeur, se double d’autre chose de moins visible, mais de plus profond peut-être et qui est d’une belle grandeur : le sentiment, la conscience plus ou moins clairs que le spectacle est un grand tout, une grande et belle machine où chaque pièce a sa place et sa fonction irremplaçable. Et quand une pièce a une faiblesse, c’est toute la machine qui boite.

C’est cette solidarité que dit l’expression : “The show must go on !” Et en effet, le spectacle continue quoi qu’il arrive et malgré tous ceux qui ne sont pas là. C’est cette solidarité qu’il faut entendre le soir du Gala. Tous ces artistes dans leur habit d’étoile disent à chacun de ceux-là qui, momentanément ou pour longtemps, restent dans la coulisse :

“tu nous manques ! Le grand spectacle sans toi ne tourne pas rond, mais sois tranquille, en t’attendant, on assure.”

Et ces mots que vous entendrez si vous prêtez l’oreille, ils les chantent joyeusement avec leur corps, avec gravité, dans un grand rire !

Aristide Demonico
Secrétaire général de l’Union des Artistes

Site internet du Gale de l’Union