Le Grand Débat

capture1

 

sacd-001-1Le paysage audiovisuel change. Ce constat, qui relève de la tautologie et que chacun a déjà dû entendre un millier de fois, n’en soulève pas moins des défis importants.
Pour les télévisions évidemment, qui voient leur modèle remis en cause par les changements des usages des téléspectateurs et l’arrivée de nouveaux concurrents puissants.

Pour les plateformes de diffusion numériques également, qui ont un rôle à jouer dans l’exposition de la création, en particulier française et européenne, et dans le financement des œuvres.

Pour les pouvoirs publics, qui doivent faire évoluer les réglementations pour garantir une concurrence égale entre tous ceux qui diffusent des œuvres, pour favoriser la disponibilité des œuvres et pour maintenir un haut niveau de financement et de diffusion de la création.

Pour le public, qui voit se démultiplier l’accès à des offres de services audiovisuels.

Pour les créateurs et les professionnels enfin, pour lesquels les apparentes facultés nouvelles de financement et de diffusion des œuvres peuvent aussi s’avérer être un miroir aux alouettes.

Et le cinéma dans tout ça ? Il est sans doute le genre qui pose le plus de questions sur la place que les nouveaux écrans peuvent lui accorder, sur la pérennité de l’engagement des chaînes de télévisions à ses côtés, sur l’avenir de son financement…A l’évidence, l’heure n’est plus à se demander s’il faut un nouveau cadre à l’ère numérique mais comment le mettre en œuvre. Au plus vite.